Betjeman and Barton
Rue Saint-Joseph 35
1227 Carouge / Genève
Suisse
Téléphone: +41 22 301 20 30
Fax: +41 22 301 20 30    

Email: info@barton.ch

 

Véronique Gallais

Ma rencontre avec le thé

 

 

1993, rencontre fortuite avec un univers totalement inconnu, le thé.vero

Les thés devrais-je dire…car déjà il y avait plus de 80 sortes quand je suis arrivée dans cette boutique à Carouge.

Je ne savais pas encore à l’époque que c’est toute ma vie qui allait basculer dans une tasse de ce fameux breuvage ambré!

Je m’y suis d’abord intéressée pour mieux connaître le produit que je vendais le samedi en extra… et de fil en aiguille…un livre, un deuxième, 20 minutes à discuter avec un client qui me transmet ses connaissances et hop, le virus était en moi! C’est toute l’histoire de l’Orient qui m’a alors fascinée. J’ai commencé à poser des questions, à chercher d’autres livres et surtout j’ai commencé à boire du thé chaque jour, moi que ne pouvait plus boire de café, c’était l’aubaine! Mes amis ont souri à l’époque… Les thés noirs parfumés pour commencer, comme bon nombre d’amateurs d’ailleurs, et ensuite des thés noirs classiques, les thés de Ceylan et d’Assam le matin, les thés de Chine nature et les fameux Darjeeling l’après-midi.

1994, une opportunité et un défi à relever, la boutique se porte mal et elle est à remettre… Quelqu’un de bien intentionné me glisse à l’oreille qu’elle est pour moi! Mais facile à dire! La Maison Mère à Paris m’offre sa confiance et commence alors un parcours du combattant pour trouver le financement et ouf, le 10 novembre de cette même année… Je ne réalise absolument pas ce qui vient d’arriver! J’ai surtout beaucoup de travail car c’est bientôt Noël!

1997, je tombe amoureuse des thés verts et aujourd’hui je propose une gamme d’environ 30 thés verts, bleu-verts et blancs.

En l’an 2000 on me presse d’organiser des soirées pour faire partager mes connaissances… Pour moi c’est encore bien difficile d’accepter que je puisse transmettre un savoir… alors je comprends à l’époque qu’il ne s’agit pas d’un savoir mais d’une réelle passion, d’un mode de vie même, car je ne saurais plus vivre sans thé aujourd’hui et je suis de plus en plus gourmande de découvertes, voire de révélations…Telle l’ivresse qui peut nous envahir après quelques tasses de ces nectars quand ils sont bien préparés…

Ce petit résumé est destiné à vous expliquer un peu qui je suis par rapport au thé et ce dossier contient ce qui me semble être essentiel à connaître pour se faire un réel compagnon quotidien du thé.

Beaucoup d’humilité et déguster quotidiennement du thé permettent d’évoluer doucement et sereinement dans cet univers magique vieux de plus de 4000 mille ans tout en parallèle avec l’univers de la vigne.

Au cours de toutes ces années, m’ont accompagnée des personnes que j’ai poussées du coude dans mon univers et elles m’ont confirmé que c’est un peu leur vie qui a changé aussi car le thé va bien avec la convivialité, la générosité, le partage, les amis, les amours, la joie de la découverte, la gourmandise, le cheminement spirituel et l’apaisement; le chemin d’une vie toute entière…

 

Histoire de Betjeman and Barton

 

C’est Arthur Betjeman, apparenté à Sir John Betjeman, poète bien connu en Angleterre, qui, après avoir étudié l’art du thé à Dublin et à Londres, ouvrit à Paris « The English Tea House ».

S’associant bientôt avec Percy Barton, il donna naissance à Betjeman and Barton. Même s’ils avaient apporté à Paris un certain art du thé à l’Anglaise, les deux gentlemen durent faire avec l’inévitable influence du goût Français.

C’est ainsi que se développa ce juste équilibre, entre une conception Anglaise du thé, puriste, distinguée, un rien hautaine et la liberté du goût Français, cette curiosité des saveurs non exempte de fantaisie.

Betjeman and Barton est une maison qui n’a connu que trois directeurs depuis sa création en 1919.

Ainsi, en 1978, à la demande de Madame Betjeman, fille du fondateur, Didier Jumeau-Lafond a repris la direction de l’enseigne. Lui-même issu d’une grande famille du thé, il entretient et défend cette tradition d’exigence et de créativité.

Ainsi a-t-il su non seulement exporter les thés Betjeman and Barton jusqu’au Japon, mais aussi associer à sa passion d’autres amateurs éclairés, devenus à leur tour Marchands de Thés.

Il y a ainsi aujourd’hui plus de vingt boutiques Betjeman and Barton a travers le monde, et chacune n’existe que pour satisfaire ceux qui tiennent à la passion du Thé.